Létablissement du fond de carte.

Létablissement du fond de carte. - , ii i ii   On Procède Au Levé Direct . Cette Mét...

 

On procède au levé direct . Cette méthode, dans ses principes, est simple. Sur une feuille de papier (la minute de levé ) ont été reportés manuellement les points géodésiques du secteur à laide de leurs coordonnées. En stationnant successivement sur ces points et en sorientant sur les points géodésiques du secteur (clochers, par exemple), le topographe réalise un maillage dense de points nouveaux. Le levé de la carte peut commencer. Le topographe se place en un point caractéristique (par exemple à un carrefour ou à un coude de virage, etc.) et, pour repérer sa position, il fait un relèvement sur trois points connus. Une fois sa position trouvée, il trace les directions des routes et lance des visées dintersection sur des détails alentours (maisons, limite de bois, haies, etc.).

Depuis chaque station, il peut également mesurer les pentes environnantes et tracer la courbe de niveau. Le relèvement altimétrique, opération très courante à lépoque du levé direct, permettait destimer laltitude, à quelques dizaines de centimètres près, à partir de mesures sur plusieurs points dont les coordonnées X, Y et laltitude étaient connues.

Durant ma première moitié du XXe siècle, cest ainsi quont été réalisés les levés initiaux dune centaine de cartes topographiques encore actuellement commercialisées. Ces levés ont été majoritairement effectués au 1/10 000, dessinés au 1/20 000 puis réduits au 1/25 000 à partir de 1956, quand cette échelle a été retenue comme unique échelle pour la carte de base du territoire. La réalisation dune carte par ces méthodes demande un effort de levé considérable et un grand soin afin datteindre la précision du 1/10 de millimètre. Sans lémergence dune nouvelle technique permettant dutiliser les photographies aériennes, il est probable que le levé de la carte au 1/25 000 serait encore utilisé.

 

La photogrammétrie.

 

Il sagit dune technique permettant de connaître les formes et les dimensions dun objet à laide de photographies de cet objet prises sous un angle différent et autorisant une vision en relief. Dans le cas dune prise de vues aérienne, on prend successivement des photographies le long de bandes en assurant un recouvrement longitudinal afin que tout point du terrain soit visible sur au moins deux photographies consécutives. Lexploitation rigoureuse dun couple de photographies aériennes nécessite de positionner précisément dans lespace deux photographies prises consécutivement. Cette phase préalable effectuée, tout point du terrain visible sur les deux photos est déterminé en intersectant les deux rayons quil engendre. Lutilisation en France de la première génération dappareils de photogrammétrie (restituteurs analogiques) permettant un tracé rigoureux déléments topographiques à partir dun couple de photographies remonte à la seconde moitié du XXe siècle.

La deuxième génération dappareils de photogrammétrie (restituteurs analytiques, à la fin des années 1970) a utilisé les premiers ordinateurs pour le calcul du déplacement de chacun des clichés aériens sur le repère terrain. Le couple de clichés était toujours physiquement présent dans lappareil.

La troisième génération (restituteurs tout numériques) marque une rupture franche avec les deux précédentes. Elle utilise les performances toujours croissantes des techniques informatiques. Il ny a plus doptique ni de mécanique et lappareil de photogrammétrie est remplacé par un simple logiciel utilisant des photographies scannées à haute résolution ou bien issues directement dune prise de vues à laide dun appareil numérique.

Lexploitation de photographies aériennes pour le tracé des cartes topographiques a permis progressivement des gains de productivité notables et les levés directs ont été abandonnés, excepté pour relever les éléments pas ou peu visibles sur les photographies : petits détails ponctuels, éléments du sous-bois, limites non clairement matérialisées, toponymie de la carte, viabilité et numérotation de toute route carrossable, renseignements touristiques, etc.

 

La mise à jour cartographique.

 

La révision du 1/25 000 consiste à comparer une nouvelle prise de vues aérienne à lédition de la carte en cours et à relever les différences : ajouts, suppressions et modifications. Un rapide passage sur le terrain permet de collecter ce qui nest pas visible sur les photographies. Par la suite, le cartographe intègre les modifications à la carte existante.

Sur lancienne carte, en partie effacée pour pouvoir les accueillir, on intègre des éléments nouveaux : voirie dans les lotissements ou zones industrielles, piste cyclable sur le tracé de lancienne voie ferrée, terrains de sport, bâtiments, maisons individuelles ou bâtiments industriels. Depuis 2003, cette planche nest plus dessinée à la main mais sur ordinateur, avec en fond dimage une photographie aérienne orthorectifiée récente où les éléments nouveaux sont visibles en fond décran de lancienne carte.

De même, lestompage, qui donne la sensation du relief, jadis réalisé à la main, est aujourdhui calculé en quelques secondes à partir dun modèle numérique de terrain établi le plus souvent par la numérisation des courbes de niveau. La ligne blanche sinueuse est la trace de la route principale, afin déviter que le gris de lestompage ne se mélange avec la couleur de la surcharge routière. Le résultat de la combinaison des trois est la planche mère au noir. Soulignons que les planches mères correspondant aux autres couleurs dimpression sont également des éléments noir et blanc : la couleur napparaît quen fin de processus, au moment de limpression offset, et le cartographe ne la voit jamais lors de son travail.

La rédaction des cartes à partir des bases de données va faciliter les opérations de mise à jour et de généralisation. Limagerie satellitaire civile qui est en passe de remplacer, aux échelles qui nous concernent, les photographies aériennes va aider à réaliser des mises à jour plus fréquentes par ses capacités à saisir les rares fenêtres météorologiques en France qui offrent les conditions de transparence requises pour la cartographie.

– –

:

ii i ii

̲Ͳ ² ... ʲ ֲ ̲ ̲ Ҳ ...

, , , : Létablissement du fond de carte.

:

, :

:

Bibliographie 87
INFORMATIQUE. 1. HISTOIRE DE LINFORMATIQUE. Au départ cantonnée aux domaines scientifiques, où elle perm

ORDINATEURS ET SYSTEMES INFORMATIQUES.
Lordinateur est une machine programmable servant au traitement de linformation codée sous forme numérique. Linformation (données, textes, graphiques, images, son numé

Homme 8. de suite
  Le robot est un appareil ______ capable de ______ des objets ou dexécuter une ou plusieurs opérations ______ selon un ______ fixe, modifiable ou adaptable. L

La distribution
  Le plus souvent, les objets vendus dans le commerce sont marqués dun code à barres. Ce système de marquage se présente sous la forme dune bande compos&

Larchitecture
  Certains secteurs de larchitecture et de la construction est lun de ceux où les applications de linformatique sont les plus spectaculaires et les plus intéressantes

Payer 8. barres blanches 12. savoir
  Lorsquon présente son chariot rempli devant la caisse dun supermarché et la caissière facture les achats, elle ne ______ pas seulement le prix à ______

A) Lisez et traduisez le texte ci-dessous.
Les ordinateurs daujourdhui permettent de répondre à des besoins extrêmement variés. Utilisés pour calculer, ils sont capables deffectuer des centaines de milli

A) Lisez et traduisez le texte ci-dessous.
Ces ordinateurs, gros ou petits, peuvent être reliés par téléphone entre eux ou à dautres ordinateurs plus puissants ou différents. On peut égalemen

Une calculette 5. chers 8. petits
2. en mémoire 6. le téléphone 9. capacités 3. lordinateur 7. le progrès 10. les pourcentages 4. linf

Des machines intelligentes
  Lintelligence artificielle désigne lune des branches de la recherche informatique qui vise à automatiser le raisonnement humain, autrement dit à rendre les ma

Pirates et virus
  Il existe deux sortes de pirates. Les uns sont de jeunes informaticiens chevronnés ; ils utilisent les réseaux de télécommunication pour dialoguer avec l

CODAGE INFORMATIQUE
  Le domaine de linformatique est celui du traitement automatique de linformation. Les circuits intégrés qui forment le cœur des ordinateurs sont des dispositifs

Donnez votre avis et justifiez-le.
    7. LARCHITECHTURE DUN MICRO-ORDINATEUR   Un micro-ordinateur est un ordinateur dont le fonctionnement est organisé a

AUTRES PERIPHERIQUES
Les disquettes sont des disques minces et souples fabriqués dans une matière magnétisable parcourue de pistes concentriques. Suivant leur orientation, les particules magn&eacut

MICRO-INFORMATIQUE ET TELECOMMUNICATIONS
  Il est aujourdhui devenu très simple de faire communiquer deux micro-ordinateurs éloignés en faisant transiter les informations par le réseau tél

Une librairie aux rayons infinis
  Avec 400 000 livres neufs dans son catalogue, Chapitre.com propose lensemble des livres neufs distribués en France. Grâce à un réseau de 115 librairies p

LOGICIELS
  Lensemble des programmes dont on dispose sur un ordinateur constitue le logiciel (software en américain). Il existe deux sortes de logiciels : les logiciels dapplica

Les informations 7. logiciels 11. des fonctions
4. le système dexploitation 8. conviviaux Entre______ de lordinateur et les circuits électroniques qui composent celui-ci et qui traitent ______ numé

LANGAGES DE PROGRAMMATION
La caractéristique principale des ordinateurs est leur capacité à mémoriser à la fois les données à traiter et le traitement que lon veut leur fair

INTERNET
  INTERNET (ou lINTERNET) est un immense réseau déchange de données informatiques, basé sur un principe simple : les ordinateurs du monde entier sont con

B. Navigateur e. Modem
c. Courrier électronique f. Lien hypertexte 1. ______ : lune des fonctions dInternet, permettant denvoyer et de recevoir des messages via une boite aux lettres &

LES BANQUES DE DONNEES
  Le mot banque de données est dun usage courant. La pratique a dabord été limitée car ce service sadressait aux spécialistes. Avec la banali

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE INFORMATISEE (RDI)
  Linterrogation des banques de données a longtemps été du ressort des spécialistes. Les choses changent avec le Minitel, Internet et les céd&eacut

Les touches de fonction
Touches-fonction numérotées F1 à F10. Les indications de 1'écran y renvoient. A remarquer : la touche Fl est souvent une touche d'aide. Dans le cas du Minitel,

Quatre touches importantes
Appelée selon le cas Retour-chariot, Validation ou Envoi. Elle valide et transmet la demande qui vient d'être formulée. Dans le cas du Minitel, c

Par le navigateur dans la page
La page est structurée en cadres (3 ici) qui 1 Le titre de la page : sert à designer le permettent d'afficher simultanément 3 document quand on le cite

Qualitatives 6. outils logiciels
Un ______ _______ ______ permet de gérer des données alphanumériques spatialement localisées. Ses usages couvrent les activités géomatique

Historique
Depuis quelques années, nous assistons à la démocratisation de l'usage des informations géographiques (cartographie sur Internet, calcul d'itinéraires, utilisatio

TEXTES COMPLEMENTAIRES.
  Pourquoi une carte ? La carte, représentation conventionnelle dobjets ou de phénomènes localisables dans lespace, manuscrite ou impr

Le Moyen Age. Mesurer la Terre .
  Cest le géographe grec dAlexandrie, Ptolémée (90-168), qui fixe, dans son Guide géographique en huit livres et 27 cartes, limage du monde qui s

La cartographie en France.
  En France, la cartographie continue à sintéresser à ladministration et à la gestion des terres, comme lillustrent les plans domaniaux ecclésias

UNE ARTE TOPOGRAPHIQUE
  Dans son acception la plus large, la topographie est la technique qui a pour objet létablissement et lemploi des cartes : elle inclut alors lensemble des méthodes u

UNE CARTE EN MODE IMAGE (RASTER)
  Les nouvelles technologies numériques permettent désormais, grâce aux modes vecteur ou image, de concevoir et de réaliser des cartes variées, pr&ea

Automatiser 7. assembler 11. orthphotographies
3. nature humaine 8. précises 4. bases de données géographiques 9. travail de dessin Limage numérique est un

LE LANGAGE GRAPHIQUE
Cest un langage universel dans la mesure où il fait appel aux règles de la sémiologie. Pour élaborer ce langage, les cartographes se sont appuyés sur les princip

Parcelles 6. plans de valeur 9. graphique
Connaître létendue et la nature des biens de chacun, en faire l______, se révèle très vite nécessaire afin de repartir équitablement la contributio

Bibliographie
    M.Darrobers, N.Le Pottier, La recherche documentaire, NATHAN, 2001. La cartographie, TDC 896, 2005. Quest-ce que les technologies

?
Education Insider Sample
100% E-Mail