LANGAGES DE PROGRAMMATION

LANGAGES DE PROGRAMMATION - , ii i ii La Caractéristique Principale Des Ordinateurs Est Leur Capacité...

La caractéristique principale des ordinateurs est leur capacité à mémoriser à la fois les données à traiter et le traitement que lon veut leur faire subir. Cette double faculté permet de décrire une fois pour toutes les traitements à réaliser et de les ranger en mémoire. Il ne reste plus quà introduire les données dans la machine pour la voir répéter fidèlement les instructions qui lui ont été fournies.

Il est donc nécessaire de pouvoir décrire les séquences dopérations envisagées (les programmes). On procède, dans un premier temps, à lanalyse du problème à résoudre et des solutions à apporter en employant des notations qui conduisent à une description indépendante des machines : lalgorithme. On passe ensuite à la programmation proprement dite, qui consiste à adapter un algorithme à une machine donnée. On range sous le nom dalgorithmique la connaissance des algorithmes classiques (solutions connues et éprouvées à des problèmes habituels) et les techniques de conception dalgorithmes.

Cette description se fait à laide dun langage de programmation. On distingue, parmi les langages de haut niveau, les langages spécialisés, conçus pour un domaine particulier : simulation, calcul symbolique, commande numérique, C.F.A.O. (conception et fabrication assistées par ordinateur), et les langages généraux, utilisables pour tout type dapplication. Il existe un grand nombre de langages, qui se différencient sur des critères tels que la généralité, la simplicité dapprentissage, la facilité de lecture et lexistence doutils daide à lécriture de programmes corrects.

Le langage machine nutilise que deux valeurs : 0 et 1. Ecrire des instructions en langage machine cela veut dire écrire une suite de nombres en numération binaire. Réaliser les programmes en langage machine serait très long, très difficile et les erreurs seraient nombreuses. En réalité on écrit les programmes dans un langage conventionnel qui doit être ensuite traduit en langage machine. Pour réaliser cette traduction on emploie des programmes appelés compilateurs et interpréteurs.

Un programme est constitué par une suite dinstructions élémentaires, rangées dans des emplacements contigus. Une fois donnée ladresse de la première instruction, la suite des instructions est parcourue à laide du compteur ordinal. Les données sont localisées, lors de lexécution dune instruction, par décodage de la partie adresse, qui repère les opérandes à traiter.

Les données sont représentées en mémoire en utilisant des codes (ASCII, DCB...) pour représenter les caractères. Les différences portent sur le nombre de bits utilisés et la disposition des séries de 0 et 1 pour un caractère donné.

Quelques langages : Fortran, destiné au calcul scientifique ; Algol ; Cobol, spécialisé pour la gestion, le traitement de fichiers, lédition détats ; APT III pour la commande numérique des machines-outils ; Basic, dune grande simplicité dapprentissage ; Pascal, fortement structuré très utilisé pour lenseignement ; C, langage pour le développement de grands systèmes ; Prolog, premier langage de programmation en logique ; Ada à vocation universelle ; HTML, utilisé pour la description des pages Web ; Java, qui permet de créer des animations sur ces pages.

 

EXERCICES.

 

1. Dites, si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses.

 

1. Le travail de chercheur consiste à découvrir les problèmes, les analyser et décomposer leur résolution en une suite dinstructions appelée programme de la machine.

2. Il existe deux grands modes dutilisation dun langage : la compilation et linterprétation.

3. La mémoire de lordinateur ne contient que les données à traiter.

4. Les combinaisons de 0 et 1 sont identiques dun code à lautre.

5. Plusieurs méthodologies de programmation ont vu le jour, ayant pour objectif dassurer une meilleure lisibilité, des techniques de preuve de la correction et une plus grande facilité de maintenance par découpage de module.

 

2. Complétez avec les éléments qui manquent.

Coder - numération binaire - sétendre bits circuit électrique code sept chiffres - symboles.

 

Les ordinateurs travaillent avec seulement deux signes, le 0 et le 1, correspondant respectivement à la fermeture et à louverture dun ______ ______ . Ainsi notre numération décimale familière se traduit-elle en binaire, en ______ ( binary digit ; toutes les lettres aussi : il suffit de créer un ______ à la manière dont les enfants rédigent des messages secrets. Plusieurs ont été inventés, tous fondés sur la ______ ______, mais la plupart des ordinateurs utilisent un code fondé sur des séquences de ______ ______, ce qui offre 128 combinaisons (27 = 128) : il sagit de lAmerican Standard Code for Information Interchange (ASCII). Sil comprend majuscules et minuscules, chiffres et signes de ponctuation ainsi que divers ______ comme le $ (lASCII a été conçu par des Américains pour des Américains), ce code néglige en revanche les accents et il ignore les langues écrites en dautres alphabets ou non alphabétiques. Mais le code peut ______ en montant à 16 bits (216 = 65 536 combinaisons possibles) et même 32 bits (232 = 4 294 967 296 combinaisons).

Unicode, avec des séquences de 16 bits, permet déjà de ______ en bits la plupart des langues de la planète.

 

3. Le tableau compare les codages de trois caractères : A majuscule, a minuscule et 0 (zéro). Quelle est la différence ?

codage DCB codage ASCII codage EBCDIC

A 0110001 0001100 11000001
A nexiste pas 0001110 10000001
0 1001010 0000011 11111000

 

 

4. Choisissez la bonne réponse.

 

1. Les langues / langages de programmation permettent décrire les programmes qui seront exécuter par la machine.

2. On distingue des niveaux de langages suivant leur degré dindépendance / interdépendance par rapport à la machine utilisée.

3. Le jeu dinstructions dépend / diffère dune machine à lautre par la taille des mots utilisés, le nombre dinstructions, le nombre dopérandes par instruction.

4. Tout programme devant cependant être implanté / imposé en mémoire sous forme de langage machine, on a inventé des langages séloignant du langage machine, mais traduisibles automatiquement.

5. Retrouvez la fin des phrases ci-dessous en vous inspirant du texte.

 

1. La programmation proprement dite consiste à

2. La capacité des ordinateurs à mémoriser à la fois les données à traiter et le traitement que lon veut leur faire subir permet de

3. Les données sont représentées en mémoire

4. Il existe un grand nombre de langages, qui se différencient sur

6. Trouvez dans le texte ci-dessous quatre types de méthodologies de programmation et comparez-les.

 

Plusieurs méthodologies de programmation ont vu le jour, ayant pour objectif dassurer une meilleure lisibilité, des techniques de preuve de la correction, et une plus grande facilité de maintenance par découpage en modules.

La programmation impérative fait appel à des primitives algorithmiques qui permettent de décrire de manière précise lensemble de traitements à appliquer aux différentes variables utilisées. Cette technique permet dassurer une certaine normalisation de lécriture, qui a une grande importance pour les phases de mise au point et de maintenance. Ce style de programmation a conduit à des langages comme Fortran, Cobol, Basic, Pascal ou Ada.

La programmation fonctionnelle est une technique de conception dirigée par les procédures. Les programmes sont des suites dappels de procédures ou de fonctions agissant sur des données passées en paramètres. Ce mode de programmation fait appel à des langages offrant des opérateurs de haut niveau permettant de ne plus décrire en détail les traitements à réaliser sur les données (Lisp, APL).

La programmation logique sintéresse au calcul sur des propositions logiques (ou prédicats). A partir de bases de règles et de faits, de nouveau faits sont déduits, qui permettent de vérifier ou dinvalider les propositions que lon cherche à démontrer (Prolog).

La programmation par objets est une méthodologie dirigée par les données. Les objets sont des entités logiques composées à la fois de données et de méthodes (traitements, calculs) que lon peut appliquer à ces objets. Les objets peuvent être regroupés en classes, qui, à son tour, peuvent être organisées en structures.

– –

:

ii i ii

̲Ͳ ² ... ʲ ֲ ̲ ̲ Ҳ ...

, , , : LANGAGES DE PROGRAMMATION

:

, :

:

Bibliographie 87
INFORMATIQUE. 1. HISTOIRE DE LINFORMATIQUE. Au départ cantonnée aux domaines scientifiques, où elle perm

ORDINATEURS ET SYSTEMES INFORMATIQUES.
Lordinateur est une machine programmable servant au traitement de linformation codée sous forme numérique. Linformation (données, textes, graphiques, images, son numé

Homme 8. de suite
  Le robot est un appareil ______ capable de ______ des objets ou dexécuter une ou plusieurs opérations ______ selon un ______ fixe, modifiable ou adaptable. L

La distribution
  Le plus souvent, les objets vendus dans le commerce sont marqués dun code à barres. Ce système de marquage se présente sous la forme dune bande compos&

Larchitecture
  Certains secteurs de larchitecture et de la construction est lun de ceux où les applications de linformatique sont les plus spectaculaires et les plus intéressantes

Payer 8. barres blanches 12. savoir
  Lorsquon présente son chariot rempli devant la caisse dun supermarché et la caissière facture les achats, elle ne ______ pas seulement le prix à ______

A) Lisez et traduisez le texte ci-dessous.
Les ordinateurs daujourdhui permettent de répondre à des besoins extrêmement variés. Utilisés pour calculer, ils sont capables deffectuer des centaines de milli

A) Lisez et traduisez le texte ci-dessous.
Ces ordinateurs, gros ou petits, peuvent être reliés par téléphone entre eux ou à dautres ordinateurs plus puissants ou différents. On peut égalemen

Une calculette 5. chers 8. petits
2. en mémoire 6. le téléphone 9. capacités 3. lordinateur 7. le progrès 10. les pourcentages 4. linf

Des machines intelligentes
  Lintelligence artificielle désigne lune des branches de la recherche informatique qui vise à automatiser le raisonnement humain, autrement dit à rendre les ma

Pirates et virus
  Il existe deux sortes de pirates. Les uns sont de jeunes informaticiens chevronnés ; ils utilisent les réseaux de télécommunication pour dialoguer avec l

CODAGE INFORMATIQUE
  Le domaine de linformatique est celui du traitement automatique de linformation. Les circuits intégrés qui forment le cœur des ordinateurs sont des dispositifs

Donnez votre avis et justifiez-le.
    7. LARCHITECHTURE DUN MICRO-ORDINATEUR   Un micro-ordinateur est un ordinateur dont le fonctionnement est organisé a

AUTRES PERIPHERIQUES
Les disquettes sont des disques minces et souples fabriqués dans une matière magnétisable parcourue de pistes concentriques. Suivant leur orientation, les particules magn&eacut

MICRO-INFORMATIQUE ET TELECOMMUNICATIONS
  Il est aujourdhui devenu très simple de faire communiquer deux micro-ordinateurs éloignés en faisant transiter les informations par le réseau tél

Une librairie aux rayons infinis
  Avec 400 000 livres neufs dans son catalogue, Chapitre.com propose lensemble des livres neufs distribués en France. Grâce à un réseau de 115 librairies p

LOGICIELS
  Lensemble des programmes dont on dispose sur un ordinateur constitue le logiciel (software en américain). Il existe deux sortes de logiciels : les logiciels dapplica

Les informations 7. logiciels 11. des fonctions
4. le système dexploitation 8. conviviaux Entre______ de lordinateur et les circuits électroniques qui composent celui-ci et qui traitent ______ numé

INTERNET
  INTERNET (ou lINTERNET) est un immense réseau déchange de données informatiques, basé sur un principe simple : les ordinateurs du monde entier sont con

B. Navigateur e. Modem
c. Courrier électronique f. Lien hypertexte 1. ______ : lune des fonctions dInternet, permettant denvoyer et de recevoir des messages via une boite aux lettres &

LES BANQUES DE DONNEES
  Le mot banque de données est dun usage courant. La pratique a dabord été limitée car ce service sadressait aux spécialistes. Avec la banali

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE INFORMATISEE (RDI)
  Linterrogation des banques de données a longtemps été du ressort des spécialistes. Les choses changent avec le Minitel, Internet et les céd&eacut

Les touches de fonction
Touches-fonction numérotées F1 à F10. Les indications de 1'écran y renvoient. A remarquer : la touche Fl est souvent une touche d'aide. Dans le cas du Minitel,

Quatre touches importantes
Appelée selon le cas Retour-chariot, Validation ou Envoi. Elle valide et transmet la demande qui vient d'être formulée. Dans le cas du Minitel, c

Par le navigateur dans la page
La page est structurée en cadres (3 ici) qui 1 Le titre de la page : sert à designer le permettent d'afficher simultanément 3 document quand on le cite

Qualitatives 6. outils logiciels
Un ______ _______ ______ permet de gérer des données alphanumériques spatialement localisées. Ses usages couvrent les activités géomatique

Historique
Depuis quelques années, nous assistons à la démocratisation de l'usage des informations géographiques (cartographie sur Internet, calcul d'itinéraires, utilisatio

TEXTES COMPLEMENTAIRES.
  Pourquoi une carte ? La carte, représentation conventionnelle dobjets ou de phénomènes localisables dans lespace, manuscrite ou impr

Le Moyen Age. Mesurer la Terre .
  Cest le géographe grec dAlexandrie, Ptolémée (90-168), qui fixe, dans son Guide géographique en huit livres et 27 cartes, limage du monde qui s

La cartographie en France.
  En France, la cartographie continue à sintéresser à ladministration et à la gestion des terres, comme lillustrent les plans domaniaux ecclésias

UNE ARTE TOPOGRAPHIQUE
  Dans son acception la plus large, la topographie est la technique qui a pour objet létablissement et lemploi des cartes : elle inclut alors lensemble des méthodes u

Létablissement du fond de carte.
  On procède au levé direct . Cette méthode, dans ses principes, est simple. Sur une feuille de papier (la minute de levé ) ont été rep

UNE CARTE EN MODE IMAGE (RASTER)
  Les nouvelles technologies numériques permettent désormais, grâce aux modes vecteur ou image, de concevoir et de réaliser des cartes variées, pr&ea

Automatiser 7. assembler 11. orthphotographies
3. nature humaine 8. précises 4. bases de données géographiques 9. travail de dessin Limage numérique est un

LE LANGAGE GRAPHIQUE
Cest un langage universel dans la mesure où il fait appel aux règles de la sémiologie. Pour élaborer ce langage, les cartographes se sont appuyés sur les princip

Parcelles 6. plans de valeur 9. graphique
Connaître létendue et la nature des biens de chacun, en faire l______, se révèle très vite nécessaire afin de repartir équitablement la contributio

Bibliographie
    M.Darrobers, N.Le Pottier, La recherche documentaire, NATHAN, 2001. La cartographie, TDC 896, 2005. Quest-ce que les technologies

?
Education Insider Sample
100% E-Mail